902129-erdmann

Voilà donc ce "trésor de mise en scène" devant lequel le tout Cannes s'est "plié en deux de rire", cette "Palme du coeur" aussi "subtile qu'intelligente". Ben moi j'ai trouvé ça terne comme un jour sans pain, autant le dire, pas drôle du tout, mille fois trop long et sans mise en scène. Mais je suis peut-être un peu bougon, c'est vrai. Pour tout dire, je n'ai pas compris grand-chose à cette histoire de père clown triste qui s'imisce dans les affaires de sa fille pour lui rendre la vie moins terne. Pour moi, ça fait un sujet de court-métrage, pas du tout celui d'un film de plus de 2h30. Désolé par la mort de son chien, un homme décide de rendre visite à sa fille, qui travaille dans les affaires. Celle-ci est triste, dépressive, pressée de toutes parts par le rendement, bien sûr elle est dans les affaires, elle travaille pour le Capital et passe à côté de la vraie vie. Le père va alors se mettre en tête de la faire rigoler (le père est de gauche), et pour ce faire se colle des fausses dents. Il invente un personnage (Toni Erdmann), qui ne fait d'ailleurs pas long feu, fait une ou deux gaffes pas graves, et va voir ailleurs. Comme il est à peu près aussi triste qu'elle, ça donne une espèce de romance qui s'étire jusqu'à plus soif, un film déprimé et déprimant rempli de scènes au mieux conventionnelles, au pire inutiles.

toni-erdmann-7-rcm0x1920u

Que dire en effet de ces séquences longuissimes où il ne se passe strictement rien (la réunion de la fille, la réception), ou de celles qui ne tiennent que sur une toute petite idée (l'anniversaire à poil, la chanson de Whitney Houston), sinon qu'elles ne disent rien, ne montrent rien, ne ressemblent à rien ? Le film est ainsi curieusement privé de sève, il a l'air tout aussi déprimé que ses personnages. Il suffit d'un bout de costume, d'une ligne de dialogue, pour que Ade entame une scène de 25 minutes, répétitive, ennuyeuse. Quant à la mise en scène, elle se résoud à deux idées : une caméra à l'épaule constante, dont on se demande bien ce qui la motive, qui rend tout brouillon y compris les plans fixes ; et une photo absolument immonde, on se croirait revenu dans les bons temps de la RDA. Certes, les acteurs sont plutôt pas mal, mais on est là face à une fausse comédie absolument jamais drôle, un film vraiment inutile, manichéen et bien-pensant.