vlcsnap-2015-10-22-12h55m30s49

vlcsnap-2015-10-22-12h55m08s108

Puuuurple plain, purrrrpleee plain... Oui, bon, rien à voir, même pas le riff guitare. N'empêche que ces aventures de l'ami Peck en Birmanie ne sont pas mal du tout. Peck est un pilote d'avion méchamment suicidaire qui ne se fait guère d'amis dans ses propres rangs : véritable tête brûlée qui collectionne les médailles, il prend tous les risques pour anéantir l'ennemi ; chacune de ses missions est un rendez-vous avec la mort. Pourquoi ? L'explication tient sur une main : le soir de son mariage à Londres, il y eut un bombardement - il a tout perdu en une fraction de seconde. Depuis, à chaque vol, il donne l'impression de vouloir atteindre les cieux au plus vite... Et puis, il y a l'élément déclencheur : il rencontre une femme (Win Min Than as Anna, actrice d'un rôle). Sa douceur, sa citronnade (Peck et le citron, une formule magique), son joli minois captent l'attention du Gregory qui revient sur terre. Elle lui confie un rubis (un vrai ou un faux, on s'en fout, l'homme amoureux ne s'attache qu'au symbole) comme une promesse d'avenir... Peck plane, fait un vol de routine et se plante avec deux hommes... Commence une longue marche dans la jongle avec deux bras cassés (l'un, c'est la jambe, l'autre le mental : comment faire confiance, se dit ce dernier, à un type qui passe pour être irrationnel). Ce qu'il ne sait point c'est que Peck a retrouvé la flamme (sacrée, de couleur pourpre, donc, sous ces cieux) et qu'il se sent prêt à tout pour sauver leurs trois âmes...

vlcsnap-2015-10-22-12h57m07s2

vlcsnap-2015-10-22-12h56m34s202

vlcsnap-2015-10-22-12h56m52s136

De bien beaux décors, un Peck au summum de sa forme, des instants de flirt d'une sérénité absolue (l'asiatique zénifie son homme, c'est bien connu), des rebondissements bien amenés : ainsi lors de la soirée que Peck passe avec Anna et une poignée de proche a lieu un bombardement ; Anna se retrouve bêtement coincée sous un palmier : l'histoire tragique se répète-t-elle ? Non, je vous rassure, et surtout Peck retrouve un sens à sa vie en venant concrètement au secours des différentes victimes : il n'est plus l'homme qui se retrouva aussi inutile qu'un flan lors d'une soirée londonienne. Mais la route est encore longue sur le chemin de la rédemption et il y aura donc ce nouveau challenge dans la jongle : le désespoir permettait à Peck de jouer héroïquement avec la mort, l'espoir (de revenir sain et sauf au camp de base avec les deux autres militaires et de retrouver Anna) fait vivre Peck humainement. La ligne narratrice est claire mais joliment traduite en images - et puis Peck, mon fiancé, est quand même un type capable de tout jouer avec brio. Enflammant. Thanks Mitch pour le tuyau, you were not pulling my leg (on se comprend).

vlcsnap-2015-10-22-12h56m11s200

vlcsnap-2015-10-22-12h58m08s121