20426785

Bon ben voilà un dessin-animé qui m’a quand même bien fait marrer grâce notamment à ce personnage du père, genre de Gérard Depardieu des cavernes, tout en force, sans trop de neurones, protecteur, peureux, généreux et jaloux comme une teigne. Du cri de guerre lancé chaque matin par cette troupe de fous-furieux (« encore vivants ! ») à ce passage hilarant où le père, découvrant un nouveau territoire, fait un pas, dit « attends », fait un pas, dit « attends » (ad lib…) en passant par les proverbes familiaux inculqués par ce même pater (« se méfier de tout ce qui est nouveau », « la nuit c’est la mort », « la peur sauve la vie »…), il y a un petit côté excessif stéréotypé (finissant par faire forcément écho à toute éducation visant à « surprotéger » les bambins) qui finit par faire mouche. Bien sûr, le film va se faire un plaisir de démontrer qu’il faut faire confiance à la jeunesse, que la curiosité est essentielle pour sortir de « l’obscurantisme »… toujours quelques petites leçons morales en un sens mais toujours distillées avec humour. Un humour d’ailleurs parfois assez noir (pour jouer à pile ou face on lance la grand-mère en l’air et on voit de quel côté elle retombe… eheh. Le pater n’a de cesse d’ailleurs de vouloir mettre la grand-mère en danger, ne cachant point son désir de s’en débarrasser une bonne fois pour toutes… même si, at the end…) qu’il est difficile de ne pas apprécier dans ce genre de production dite « tout public ». Il y a en effet suffisamment de situations pour que les adultes ricanent pendant que les bambins ouvrent grands les yeux. On a notre lot de séquences qui dépotent - la chasse aux gros oiseaux multicolores -, d’animaux zarbi (les baleines à pattes, les tortues volantes ou encore ce magnifique « couguar » dont la tête fait automatiquement penser à ces dragons chinois humainement animés) ou encore de petites trouvailles « à l’ancienne » assez rigolotes (les marionnettes conçues par le gamin qui guide la famille)… tout cela constituant autant d’éléments qui mettent vaillamment en joie entre deux petites répliques affutées. Bref ces Croods portent en eux encore une petite lueur d’espoir face aux films d’animation affreusement surwaltdisneyisés matés ces derniers temps. Je serais en tout cas pour ma part plutôt favorable à une suite à donner à cette famille relativement branque, si, si…

20426786