vlcsnap-2013-01-25-23h54m05s169

Akii Bua, pour tous les initiés (clic clic Jérémie), c'est bien sûr le premier Africain a avoir reçu une médaille d'or en athlétisme sur une distance inférieure à 800 m (l'Ougandais étant aligné sur 400m haies). Un documentaire qui mêle donc images d'archive, interviews et reconstitution pour retracer le parcours de cet athlète hors-norme (qui n'a malheureusement été au top que sur 2-3 saisons), sa collaboration avec son entraineur anglais (le seul "Mzungu" en son temps dans le milieu sportif ougandais) et l'histoire de ce pays mené par le dictateur sanguinaire Idi Amin. Un programme d'entrainement énorme récompensé par une médaille d'or à Munich en 1972 - une course où il laissa loin derrière lui tous les autres participants dont la star anglaise de l'époque David Hemery : Akii Bua, policier de son état, avait tout pour devenir une immense star dans son pays et sur le continent en son temps, si l'Ouganda n'avait alors plongé dans la guerre et le chaos. Bien que "protégé" par Idi Amin, Akii Bua finit par quitter le pays avec femme et enfants avant de trouver refuge en Allemagne. Mais jamais l'athlète ne parvint à retrouver le niveau qui lui avait permis de battre le record du monde et d'être rééllement compétitif face à la nouvelle star montante de la discipline Edwin Moses.

vlcsnap-2013-01-25-23h57m14s13

Une leçon d'abnégation sportive avant de connaître une "chute" à l'image de ce pays "sacrifié" par ce didacteur. Parfaitement documenté (à partir des écrits mêmes d'Akii Bua), cette oeuvre n'est point plombée par ces fameux passages dits "de reconstitution" qui permettent de voir dans quelles conditions notamment notre homme s'entraînait. Remember Akii Bua, un athlète d'exception qui mérite encore de sauter (...) dans nos esprits...

vlcsnap-2013-01-25-23h56m21s169