vlcsnap-2002-02-23-19h07m24s22

Le cinéma du gars Deville a peut-être pris un ptit coup de vieux dans les dents, c'est pas faux, mais j'aurais toujours un petit faible pour ce Paltoquet, l'un des films cultes de ma jeunesse folle jamais si folle. Le casting est forcément pour beaucoup dans la réussite de cette énigme policière théâtralisée à mort : honneur aux dames avec une Fanny Ardante lascive et joliment érotisée (un bien joli petit strip-tease pour la route) et une Jeanne Moreau, linguistiquement speaking, vulgaire en diable ; chez les hommes, du lourd, avec Piccoli en tête subliment extravagant et bunuellisime dans l'épilogue, Claude Pieplu en professeur malicieux, Jean Yanne en flic à qui on la fait po, Bohringer en docteur au look de hibou observateur, et enfin Auteuil - un peu trop jeunot... - et le gars Léotard qui déroule gentiment. Plaisir des répliques ciselées et des jeux de mots qui frôlent certes parfois le calembour un peu fastoche mais qui font toujours leur petit effet - Deville est un amoureux des mots et on sent qu'il a soigné - surtout au début - sa partition. Qui dit partition dit musique et là aussi, on apprécie avec gourmandise l'utilisation du quatuor no 1 de Janacek et du trio Dumky de Dvorak qui viennent souligner l'entrée des acteurs et les divers moments teintés de mélancolie comico-amère de la chose (faut le revoir pour comprendre, j'avoue).

vlcsnap-2002-02-23-19h09m25s196vlcsnap-2002-02-23-19h10m45s219

La mise en scène de cet incessant ballet de coupables demeure relativement fluide et Deville de toujours chercher l'angle ou le gros plan incongru pour donner un peu de piquant à ce huis-clos. C'est vrai qu'on finit par se désintéresser un chouilla de la résolution de ce meurtre alambiqué à loisir, mais les facéties d'un Piccoli en grande forme et les réflexions vachardes de Moreau suffisent à capter notre attention jusqu'au bout malgré quelques évidents temps morts - sans mauvais jeu de mots. Y'aurait pt'être bien une pièce de théâtre sympathoche à tirer du bazar, moi je dis... 

vlcsnap-2002-02-23-19h11m48s82

 Tout Piccols sur Shangols