vlcsnap-2012-01-23-23h14m42s112vlcsnap-2012-01-23-23h15m18s238vlcsnap-2012-01-23-23h15m52s60vlcsnap-2012-01-23-23h16m23s110

Si vous me trouvez une version plus ancienne, je vous donne mon chapeau. Nan, franchement, si là on est pas dans le pointu, on ne le sera jamais. Voici donc une superproduction anglaise de huit minutes (le plus long film à l'époque en faisait deux, vous faites moins les malins) commenté (mais ouais je n'invente malheureusement rien) pour la peine par un gars - Simon Brown - qui nous livre plein de renseignements ultra pêchus : on apprend ainsi que dans le rôle du lapin, c'est la femme de l'un des réalisateurs (Hepworth), que le chien est celui de la famille, que les costumes ont été achetés au bout de la rue et que les éléments du décor (on ne tournait qu'en extérieur à l'époque pasqu'un de mes potes (Steph, je m'en fous, je balance) refusait de filer ses projecteurs) ont été prêtés par un gentil proprio - cent ans plus tard, j'ai un peu l'impression de bosser dans les mêmes conditions, me parlez point d'auto-production...

vlcsnap-2012-01-23-23h17m28s240vlcsnap-2012-01-23-23h17m46s175vlcsnap-2012-01-23-23h18m23s21

Bref, ceci dit, on se régale (po vous ? Ne faites pas la fine bouche, qui parlera encore d'Avatar dans deux ans et d'Intouchables dans deux heures ?) de ces saynètes joliment mises en scène (j'en fais trop ?) à une époque où ma grand-mère avait - 9 ans : le lapin dans son terrier - Lynch n'est qu'un piètre copieur... -, Alice grandissant et rapetissant pour se saisir de cette putain de clé et entrer dans ce jardin secret, Alice face à un gros toutou, Alice gigantesque dans la maison du lapin blanc, Alice dans la cuisine de la Duchesse, Alice et le chat du Cheshire, Alice coincée éternellement à l'heure du thé (specieuuule dédicace), Alice et l'armée de cartes (si vous avez l’œil vous pouvez reconnaître l'un des futurs cameramen de Powell - on en apprend des choses utiles sur Shangols, quand même), Alice à deux doigts de se faire couper la tête... Les images, je vous l'accorde, se passent de commentaires et comme je suis particulièrement bien luné, je vous livre en photogrammes (po facile de tomber sur une image qui n'est pas détériorée à moins de 90 %) l'essentiel des séquences. Merci qui ? Bah, ça me fait plaisir.

vlcsnap-2012-01-23-23h18m53s64vlcsnap-2012-01-23-23h20m17s147vlcsnap-2012-01-23-23h20m29s12vlcsnap-2012-01-23-23h20m51s215