vlcsnap-2011-11-02-10h33m31s58

Pas facile de coincer de gros bonnets de la mafia ricaine quand le moindre témoin se voit menacé - ainsi que sa famille - sur sept générations ou que le moindre petit malin, au sein du gang, qui voudrait collaborer avec la police se voit dessoudé dans la foulée. C'est pourtant la mission de l'intègre Glenn Ford qui bosse comme agent du Trésor et qui a pour mission de prouver que "The Big Fellow", chef mafieux, truande le Fisc : une fois sa femme mise au vert (Nina Foch, la blonde fidèle), Glenn va remuer ciel et terre pour mettre la main sur les bookkeepers de ce Syndicat du Crime. La tâche est des plus ardues car, à peine ceux-ci sont-ils arrêtés, que l'avocat du Syndicat - le ventripotent et hilare Barry Kelley - se pointe pour les relâcher... Quant à ceux qui sont prêts à retourner leur veste, ils tombent comme des mouches, les uns après les autres. Glenn, lui-même, sent peser une menace sur sa petite famille et se retrouve à deux doigts de lâcher l'affaire... Mais bon Diou la partie est loin d'être finie.

vlcsnap-2011-11-02-10h34m37s233

Si la plupart des informateurs de la police sont descendus par les criminels en pleine rue - trépidante course poursuite de ce Rocco, notamment, qui se fait abattre dans le dos, au milieu la foule -, il faut voir la peur sur le visage des témoins pour comprendre à quel point ce Big Fellow règne sur la ville. "On vient de tuer le type sous tes yeux, tu as vu forcément l'assassin !!! Bah, j'ai éternué à ce moment-là et j'ai dû fermer les yeux... désolé." Glenn Ford, après avoir perdu deux gaziers assassinés et s'être fait lui-même proprement tabasser, se demande si tout cela vaut bien la peine : ciel, il est jeune, il a une femme nickel et il commence à se rêver en fermier. Il faudra une vieille Italienne, qui a apporté pour l'occase l'un des livres de compte de son fils, le Rocco, pour le remotiver ; elle a fui l'Italie parce que son propre mari s'est fait descendre par la mafia et elle est venue aux States pasqu'ici c'est un pays libre où règnent la Justice et le plein emploi... - ah ouais, bien joué de la part de l'agent de voyage... Bref, son petit laïus permet au Glenn de prendre conscience de ses responsabilités et de le décider à aller jusqu'au bout de son enquête. A ses risques et péril.

vlcsnap-2011-11-02-10h35m23s150

Lewis nous immerge dans ce petit monde des agents fédéraux qui passent un temps infini dans leur bureau en décortiquant des dossiers et des livres de compte tout en nous plongeant de temps en temps dans les quartiers populaires habités apparemment en grande majorité par de vrais Corses ;  Glenn préférerait cent fois se la couler douce auprès de sa belle, et le cinéaste n'est jamais le dernier pour insuffler une chtite part de sensualité dans cette enquête de fond : il y a ainsi le couple Ford / Foch qui se bécotent entre deux missions, le gars Rocco qui se planque chez sa poule - l'incontournable meneuse de revue - qu'il embrasse à l'envi ou encore ce petit jeune qui a quitté le gang pour se faire la malle au bord de la mer avec sa pulpeuse compagne. Cela apporte un peu de "chair" à ce film où les mafieux glissent entre les mains de la Loi et où leur chef reste invisible. Lewis nous gratifie tout de même vers la fin d'une petite séquence d'action ultra tendue (la discute en dehors de la ville entre Glenn et l'avocat véreux de la Mafia qui tente de trouver, pour sa gueule, une porte de sortie : seulement les hommes de main veillent et sont loin d'être des jambons...) et nous montre à quel point ces héros de l'ombre - les fameux T-Men, eh oui monsieur - doivent faire preuve de pugnacité et de foi pour mener à bien leur mission. Belle prestance du Glenn Ford, comme à son habitude (on sent qu'il est toujours difficile de le faire tenir dans le cadre, vu sa taille...), dans ce "film noir d'enquête" classique et sobre.

vlcsnap-2011-11-02-10h37m19s46