The_HAppiest_girl_in_theWorld

Beaucoup d'ironie dans ce titre et dans cette comédie douce-amère, comme on dit, qui fleure bon la Roumanie contemporaine. Même si Radu Jude étend une idée de court-métrage à la longueur d'un film (une jeune fille a gagné une voiture en envoyant les étiquettes d'une boisson ; elle fait la promo de ce jus de fruit en tournant 3412 fois chaque scène et, pendant les pauses, se tire la bourre avec ses parents qui veulent vendre la voiture), ce petit côté mécanique et répétitif n'est point trop ennuyeux ; il tourne parfois un peu à vide, mais à l'image de ce capitalisme de base qui débarque en Roumanie et dont voudraient bien profiter les parents. Ils n'ont pas eu cette aubaine à leur époque et n'ont maintenant aucun cas de conscience à vouloir prendre à leur fille ce qui lui appartient de droit. On se doute bien que la pauvre jeunette a de moins en moins envie d'avoir la banane pour le tournage de ce clip alors même que ses parents ont déjà fait des plans sur la comète avec l'argent de la vente de la bagnole.

Happiest_Girl_in_the_World__Radu_Jude__1_n

Une fois ce cadre posé, on comprend vite que Radu Jude tente d'user son mince fil conducteur jusqu'à la trame ; même si l'histoire est plus qu'avare en rebondissements, on ne passe pas un si mauvais moment. Faut dire qu'en terme de discours parental, c'est un véritable best of de "tous les sacrifices qu'on a faits pour toi ma chérie et franchement tu es bien ingrate quand il faut à ton tour penser à tes parents"; la prise de tête dans la caravane entre la mère et la fille est un morceau de bravoure à lui tout seul même si le père finira à ce petit jeu-là par remporter la palme : envoyant chier sa propre femme à chaque fois qu'elle intervient dans la discussion qu'il a avec sa fille, usant de la manière douce et d'un ton mielleux pour que sa fifille comprenne à quel point il fait TOUT pour son bien, il use de tous les ignobles petits stratagèmes parentaux pour essayer de la faire craquer - en dernier ressort,  il fera même un chantage terrible qui ferait la gloire de tout parent qui se respecte (...). Ce sont finalement ces multiples passes d'arme qui font passer la pilule, les séquences où l'on retrouve, esseulée, notre pauvre jeune fille toute boudeuse se multipliant un peu à l'excès. La thune débarque en Roumanie, il est venu le temps où le petit noyau familial va exploser face à la machine industrielle et publicitaire - à moins de se soumettre à ces règles (des relations parents/enfants aux relations vendeurs/client) et de savoir manier avec art l'hypocrisie, ce que ce père parvient à faire avec une évidente justesse et finesse... Léger dans la forme mais pas si anecdotique que cela dans le fond.   

happiestgirlinthewor_01