19250453On ne pourra pas me reprocher de ne pas essayer de faire des efforts pour tenter de découvrir des chtites comédies françaises à la mode. Je ressors de Tout ce qui brille relativement consterné par cet humour bigarré (jeu de mots ?) terriblement terne et répétitif. Si nos deux personnages principaux ont de la tchatche et balancent leurs répliques comme si cela leur venait tout naturellement, on ne peut qu'être édifié par leur vocabulaire plus pauvre qu'une strophe de poème de Mallarmé - j'aurais pu dire un vers, même. Si on enlève les "vénère", les trucs de "ouf" et autres "chelou" (c'est bien pour initier mes étudiants chinois au verlan, mais un extrait d'une minute devrait suffire pour faire le tour de la question), il ne doit rester au niveau des phrases que les virgules et les points. On sent bien derrière cette volonté de parler super vite, l'idée de sortir des réparties spontanées super drôles, mais au lieu de pépites d'humour, on a bien souvent que des paillettes en plastique... La seconde partie du film est malheureusement pire : quand nos deux héroïnes inséparables se séparent et tentent de nous la jouer profondément émouvante, leur petit jeu de comédiennes (hum) s'écroule et on est pas loin d'atteindre, au niveau de l'interprétation, celui d'une pauvre sitcom française. Un succès surprise au box-office avec lequel, dans l'ensemble, la critique semble avoir eu la main quand même bien légère, même s'il faut reconnaître que dans le genre on soit tombé terriblement bas ces derniers temps. Je ne parle même pas du fond relativement consternant où, même si on tente de sauver la morale in extremis (un peu comme dans Hors de Prix où "l'amour" sortait vainqueur, ici c'est l'amitié...), le film demeure malgré tout une terrible apologie du bling-bling sous toutes ses formes - trop cool d'être riche, yeah ! Je préfère de loin "tout ce qui foire et rend penaud" sans vouloir jouer les rabat-joie de service. Désolé d'avance pour tous ceux que ce commentaire chelou sur ce film de ouf rendra vénères.