19251710

The Squid and the Whale, sans casser des briques, m'avait au moins fait bien marrer. Je ressors de Greenberg aussi abattu qu'après avoir vu Funny People, satisfait tout de même que celui-là dure 3 heures de moins que celui-ci. Quand les comiques troupiers ricains (cette fois c'est Ben Stiller qui s'y colle) se mettent à jouer les éternels clowns tristes, pour ne pas dire les pauvres types neurasthéniques et pathétiques, eh bien voilà ce que ça donne : 90 minutes terriblement molles où, à force de jouer la carte des situations qui tombent toujours à plat, on se retrouve avec un film qui fait pschitt. Que c'est dur pour le Ben Stiller qui sort de dépression et qui en plus a 40 ans (ouh là là, le drame) de vivre une véritable relation avec une jeune femme de 27 ans (trop dommage); des dialogues piqués dans des cours de récré (niveau CE2 CM1, grand max), des phrases transcendantales sur lesquelles on pourrait bâtir des philosophies (ma préférée entre toutes : "c'est dur de vivre la vie qu'on avait po rêvé" - putain, ouais), des situations super originales (le quadragénaire Stiller qui comprend po la jeunesse actuelle et fait son petit numéro limite réac ("Pétard, à mon époque, on était vachement plus faibles, vous, vous êtes super confiants en vous-mêmes et pis aussi vraiment méchants" (j'invente rien...)) des acteurs qui la jouent tellement relax - et sans maquillage, du pur, mon gars - qu'on regretterait presque l'ambiance d'un épisode de Maguy (on parle bien de la même série, Maguy, oui),... bref je ressors totalement abasourdi et halluciné par ce manque total de sève (certaines critiques portent le film à des sommets!!!! - incroyable); si, à l'époque, j'avais trouvé que l'ami Gols avait eu la main un peu lourde avec The Squid, on touche cette fois-ci tellement le fond que je ne peux finalement que lui donner raison. Terrible à quel point les nouveaux films américains que je me tape ces derniers temps (heureusement, c'est à très petite dose) me laissent avec une terrible impression de vide absolu. Je frôle presque l'allergie - j'espère juste que ce n'est qu'une mauvaise passe ou une mauvaise pioche...