rally_PDVD_008

Petite comédie sans prétention qui ne vole tout de même pas bien haut... Paul Newman est associé à Joanne Woodward, dont la permanente est terriblement peu sexy, et le bougre se fait draguer par une Joan Collins en pleine bourre, prête à tout pour faire tomber le Paul dans ses rets (Une Joan peut en cacher une autre). C'est d'ailleurs l'une des seules séquences un poil amusante lorsque Paul Newman est invité (sa femme passe sa vie à être occupée, participant à une multitude de comités dans cette petite ville à la Desperate Housewives) chez la Joan : les deux se pintent terriblement, Joan se pare de ses plus beaux atours et notre Paul de péter complètement un câble et de se suspendre au lustre pendant cinq bonnes minutes - les deux finiront par se rouler par terre et non des pelles, Paul Newman étant d'une fidélité exemplaire envers sa femme... Toutefois après un terrible malentendu (Joanne surprend son mari à son hôtel en présence de l'autre Joan qui a plus d'une corde à son arc : elle s'est carrément imposée dans la chambre du Paul qu'elle savait seul, mais celui-ci est parvenu à rester de marbre malgré la très courte tenue de la donzelle), il y aura de l'eau dans le gaz entre Paul et Joanne - les apparences sont trompeuses parfois...; il faudra une histoire totalement abracadabrante (l'armée s'installe dans cette petite ville tranquille où notre ménage réside; Joanne s'y oppose farouchement et son mari est mobilisé par l'Armée pour jouer les médiateurs - aïe aïe aïe) pour que notre petit couple modèle renoue des liens. Ca patine dans la mélasse et heureusement que le Capitaine de l'armée est ridiculisé à chaque séquence ou que les couleurs sont éblouissantes - ce qui est impec' pour les pupilles des trois stars (on se raccroche à ce qu'on a... Ouais, les acteurs aussi se défendent, Newman étant relativement à l'aise dans la comédie (même bas de plafond) et la sensuelle Joan Collins (ah ouais elle était bien mieux avant Dynasty, pas photo...) nous gratifiant de quelques pas de danse assez craquants). Sinon, c'est clair que cela sent la fin de carrière pour notre gars Leo.    

rally_PDVD_007