44986_1

Sympathiquement "envoyé" ce court du père John Ford - qui s'appelait encore Jack à l'époque... Ce n'est certes pas d'une intelligence rare au niveau du scénar - un type se fait voler sa lettre d'amour par un indien mais celle-ci arrive tout de même à destination; si la réceptrice de la lettre est aux anges, son pater est très colère; notre type est attaché au lasso et confiné dans une chambre mais parvient à s'échapper - néanmoins les acteurs ont l'air super speed et le résultat de ces treize petites minutes (il est possible qu'il en manque des bouts [oui, renseignement pris, 7 minutes ont été squeezées], notamment au début, c'est un peu monté à la hache et pas vraiment clair comme de l'eau de roche) est relativement enlevé. A ce propos, notre cow-boy n'est pas du genre à lésiner : il réveille un pasteur qui se trouve dans une chambre attenante à la sienne et ordonne à celui-ci de prononcer immédiatement le mariage avec sa belle qui l'a rejoint... C'était vite balancé à l'époque! Pour la lune de miel je suis tout de même un peu plus sceptique car notre cow-boy saute quasiment du premier étage sur son cheval, les jambes écartées... Bien qu'il s'agisse d'un film muet, j'ai perçu comme un "ouille" à la réception. Les risques du métier...