vlcsnap_365287The Amazing Mrs.Holliday a visiblement été tourné à 99% par Jean Renoir, avant qu'il ne claque la porte et que le producteur du bidule, Bruce Manning, ne s'accapare le film. Ceci dit, quand on voit le résultat, on se dit que le roi Jean a bien fait de partir, et qu'il peut remercier le Seigneur que son nom ne figure pas au générique. C'est vraiment impossible, que ce soit au niveau des comédiens que du scénario. Mal tenue au possible, l'histoire ne cesse de changer de ton, et on dirait franchement un film improvisé en direct tant le scénario est lâche et incompréhensible. C'est l'histoire d'une jeune institutrice qui se fait passer pour la veuve d'un général afin d'obtenir des papiers américains à un groupe d'enfants qu'elle a sauvés de la guerre sino-japonaise. Ca commence comme une comédie légèrement teintée de mélodrame, avec ces petits gosses trognons et cette jeune fille manche qui rêve de l'american way of life ; puis ça vire à la chronique avec des flashs-back amenés au bulldozer sur des scènes de guerre ; un petit tour également du côté de la comédie musicale, la belle étant dôtée d'une voix (en réalité un mix entre Barbara Streisand et  Céline Dion, l'horreur), avant de revenir in extremis à la comédie. vlcsnap_367984Psychologiquement incompréhensible, le personnage principal, joué par une Deanna Durbin complètement à l'ouest, passe sans arrêt d'un caractère à un autre, et jamais Renoir ne parvient à donner à cette situation de comédie une quelconque tension. On regarde ça attéré par l'indigence d'une histoire ni faite ni à faire, et on soupire devant cette mise en scène d'une platitude terrible. Des bons sentiments à foison, qui donnent l'impression d'un film de Walt Disney, finissent d'ajouter à la consternation. Voilà un solide navet qui aurait dû rester dans les tiroirs de la Universal plutôt que d'attacher un boulet à ce pauvre Renoir qui n'en avait pas besoin.

Renoir est tout entier ici