evenement_le_plus_importa_2_gSi L'Evénement le plus important depuis que l'homme a marché sur la Lune ne mérite pas sa réputation désastreuse, il faut reconnaître aussi que c'est une minuscule comédie bien platounette. Ca part d'un début de commencement d'idée qu'on a du mal quand même à imaginer sur la longueur : un homme tombe "enceint". Il est vrai qu'en 1973, ça devait avoir plus de résonnance qu'aujourd'hui, avortement, contraception ou féminisme étant encore à cette époque des mots tabous. On attend donc Demy au tournant de la politique : il a raté mai 68, autant qu'il réussisse la révolution sexuelle.

Mais Demy reste un indécrottable "fantaisiste de surface" : c'est ce qu'on aime dans ses films purement lumineux, mais ça déçoit ici. Après une première partie assez agréable, grâce au jeu de cocker de Mastroianni et au contre-emploi de Deneuve (véritable tourte, coiffeuse de surcroît), le film s'enfonce dans le vide. Les quelques pistes effectivement sociales ébauchées par le sujet font long feu, et on reste quand même à la lecture de comptoir quand il s'agit de parler de l'égalité des sexes. Finalement, on se rend compte que le sujet n'en est pas vraiment un. l_evenement_le_plus_important_depuis_que_l_homme_a_marche_sur_la_lune_20__2_gIl aurait fallu que Demy aille au bout de son audace (on attend avec impatience la scène de l'accouchement, qui ne viendra jamais) ; trop frileux, il s'arrête à la comédie gentillette sans jamais affronter toute l'impureté qui aurait pu se dégager de tout ça. C'est d'ailleurs parfois un brin réactionnaire : dès le départ, une chanson braillée par Mireille Mathieu regrette le Paris où les gens savaient se parler et autres idioties ; puis on passe par une période brêves de comptoir qui ne prend aucune distance avec les clichés énoncés par les uns et les autres ; on critique ensuite le progrès, sous couvert d'un improbable discours écologiste, sans cacher une sorte d'angoisse de l'émancipation féminine ; enfin, on ferme son film en renvoyant sagement tout le monde dans ses marques. Très discutable.

4942a7ec6c4cfReste une comédie assez fraîche et dynamique, agréable à regarder (bien monté, quelques acteurs sympathoches, quelques effets visuels colorés comme il faut). Mastroianni a le don de doper chaque scène, aussi banale soit-elle, simplement par son petit jeu rigolo et humble, et grâce à lui on ne s'ennuie pas. C'est en même temps oublié dans les secondes qui suivent le générique de fin.

Tout Demy : clique