3051059

Petite perle suédoise qui parvient à mêler intimement histoire de vampire, premiers émois adolescents, récit d'apprentissage et peur de l'inconnu. Sur de superbes images enneigées, cela faisait longtemps qu'un film sanguinolent n'avait pas eu autant d'éclat, n'avait point pris autant sens. Pour la faire courte et ne point gâcher le plaisir, un jeune adolescent un peu abandonné à son sort par ses parents - divorcés et peu présents à l'écran - est victime de rebuffades à l'école. Il va trouver un étrange soutien en la personne d'une jeune fille diaphane qu'il ne croise que la nuit. Celle-ci se révèle être une vampire ("Moi aussi j'ai douze ans... Mais depuis longtemps") et va peu à peu lui apprendre à se rebeller contre le petit chef de bande qui chaque jour l'humilie.

2977

Si les deux doivent en quelque sorte se battre pour survivre (Et Alfredson n'est pas chien pour les effets gore), l'histoire se concentre subtilement sur les liens qui se tissent entre les deux ados : frontière poreuse entre amitié particulière et amour inavouable - comme une notion qui leur demeure inconnue -, découverte souvent effrayante du corps de l'autre et volonté malgré tout de faire front ensemble contre "les autres". Il y a tout le trouble des premières émotions adolescentes, comme un terrain inconnu que chacun se doit, ensemble, de conquérir; chacun part à le découverte de l'autre, devant plus se fier à son instinct qu'aux apparences. En cela Alfredson trouve toujours la juste distance dans les relations entre ses deux jeunes personnages, sans pour autant faire l'impasse sur les figures implacables du genre (le film de vampire) dont il sait user avec une grande parcimonie. Beaucoup de séquences mériteraient sûrement une analyse plus fine, mais je vous cache point que je suis un peu pressé par le temps... Bref, un petit film qui prend à la gorge et dont je suis persuadé qu'il devrait vampiriser l'ami Gols. Le conseil est en tout cas lancé.   (Shang - 18/03/09)

sofinsterdienachtbild3bo5


Merci pour le conseil, mon camarade, je suis toujours preneur de films (surtout gore) inconnus. Bon, ceci dit, désolé, mais je suis vraiment loin de l'enthousiasme bon enfant dont tu fais preuve. Pour moi, Morse est un film pour ados (et non sur eux), certes magnifiquement photographié, certes sûrement intéressant dans vlcsnap_68274cette vision gentillette des relations enfantines, mais en même temps très formaté et bien mignon au final. Le côté bancal du scénario est pour beaucoup dans mon ennui complet : la partie "relations entre le garçon solitaire et la vampire" est parfois intéressante, d'autant que le garçon est vraiment troublant, physique étrange et jeu à deux doigts de l'autisme ; mais dès qu'Alfredson tente de multiplier les intrigues, il tombe dans des fantômes de trames qui laissent dubitatif : une communauté de voisins qu'il ne parvient pas à rendre consistante (il tente un truc sur les rapports d'amitiés et sur les relations de couple, mais c'est à peine esquissé, comme s'il avait gardé les brouillons de trames abandonnées) ; des rapports fils/père qui font long feu (à quoi sert la scène où le père se bourre la gueule avec son copain ?) ; et surtout une histoire de vengeance dont on ne voit pas du tout ce qu'elle veut bien vouloir dire : le gamin est maltraité par ses camarades de classe, et organise sa rebellion ; mais tout ça ne mène qu'à une douteuse fin sur la complicité dans la violence qui doit bien être délicate à expliquer après aux ados spectateurs-cibles de ce film.

vlcsnap_64935La moitié des scènes me semble inutile, en trop par rapport à cette ligne conductrice certes parfois intéressante (l'amour naissant entre deux êtres parias). Quant au gore promis, tu m'as fait de la pub mensongère, fils ! A part la scène des chats (la plus belle, un massacre) qui réussit à être révoltante, le reste est bien sage. La lenteur de la mise en scène, si elle est parfois un atout dans ce genre de productions, est ici allanguie et sert de cache-misère arty au manque d'imagination narrative d'Alfredson. Non, vraiment, pas pour moi.   (Gols - 19/03/09)