Niklashauser_Fart_Penthesilea_predigt_die_Gewalt

Ouh là, il faut être sacrément en forme pour venir à bout de cette oeuvre relativement foutraque, même si dans la forme il y a quelques séquences qui marquent des points. Si en introduction au film, un petit texte liminaire parle du projet de Fassbinder de monter l'embourgeoisement des révolutionnaires, il semble surtout s'agir de montrer au final l'échec de toute tentative de révolution - et cela même s'il semble juste de s'opposer à la classe dirigeante profiteuse... Comme le dit la schöne Hanna Schygulla à un Fassbinder dans son éternel blouson en cuir, tout dépité, peut-être que tout cela démontre que le vrai bonheur n'est accessible qu'au paradis...

Niklashauser_Fart_Massaker

Avant d'en arriver là on aura suivi les aventures d'un berger hébergé dans un château (basé au départ sur des éléments historiques qui datent du XVème siècle, bougre : un illuminé qui conduisit des paysans à se révolter avant d'être brûlé), ainsi que de longs et - souvent - vains discours sur la façon d'agir ou sur les injustices. On peut y voir des allusions à la montée du fascisme, aux communistes, il est même question un moment des Black Panthers mais franchement on finit par perdre un peu le fil... Si le style de Fassbinder s'affirme - belle séquence d'ouverture où les personnages se croisent accompagnés de multiples travellings latéraux, zoom progressif lors d'un plan séquence,... -, si certains plans sont de véritables tableaux euh... originaux - le discours des trois femmes sur le tas d'ordures, la séquence de crucifixion finale avec des carcasses de bagnoles dans le rôle du Golgotha - Week-end de Godard n'est jamais loin -, il faut être particulièrement bienveillant pour faire semblant d'être passionné de bout en bout (- Qu'est-ce que tu regardes, demanda, intriguée, ma femme, ça raconte quoi? - Euh... Fassbinder, lâchai-je lâchement). On est dans la contre-culture, aucun doute là-dessus, le Rainer a, définitivement, un regard singulier... mais c'est plombant quand même, hein?    

Niklashauser_Fart_Hinrichtung

Fassbinder ist in there