tn2_aliens_4Après le film d'horreur lambda (Alien de Scott), Cameron réalise avec ce deuxième épisode le film d'action lambda. Ce n'est pas déshonorant, et cet épisode a au moins l'élégance de ne pas se prendre pour plus qu'il n'est : c'est bourrin et complètement crétin, mais ça reste diablement efficace et distrayant, et c'est à peu près tout ce qu'on lui demande. On pourrait être en droit d'exiger un peu plus que ces dialogues ne dépassant pas les trois mots (en général : "die, motherfucker"), on pourrait avoir envie d'autre chose que ces éternelles lumières bleues striées de lueur de lampes torches, on pourrait espérer des 1794__1794__aliensripley6personnages un peu plus épais que ces Marines au QI négatif... mais tant pis : Aliens, ça cartonne dans tous les sens, ça vous laisse pantois devant la pyrotechnie, et ça vous aide à finir le paquet de pop-corns écoeurant. A part ça, c'est ras-la-moquette, et ça ne raconte que la même chose que le premier : comment les immondes bébêtes baveuses et luisantes vont arriver à décimer l'ensemble de la distribution sauf Sigourney Weaver ? Elles y arrivent très bien, et on ne s'ennuie pas trop. Voilà.