affmEcrit et monté par le sieur Kiarostami, ce petit film (qualité désastreuse de l'image, on fait avec ce qu'on a) met en scène un petit garçon que sa mère a enfermé chez lui, le temps de faire une course ou je ne sais quoi. S'il cherche la clé de l'Iran de demain, c'est loin d'être gagné... On peut aussi sortir de ce symbolisme un peu facile et y voir simplement un gamin qui lutte comme un forcené pour trouver une solution à tous ses petits problèmes : donner à boire au zoziau dans sa cage, donner le biberon au bébé dans son landau (grosse confiance de la mère...), laver le sol plein de sauce après qu'un pot se soit explosé au sol, arrêter le gaz et enfin récupérer la clé sur le porte-manteau... Po évident quand on fait un mètre 12 et qu'on a les mêmes gènes que Pierre Richard. Ca vire un peu à la cata et Forouzesh fait monter le suspens en filmant toute une séquence uniquement de l'autre côté de la porte, une voisine et la grand-mère tentant de lui expliquer comment fermer le gaz... On serre des dents avec une véritable empathie pour ce chtiot plein de bonne volonté, souvent ingénieux mais méchamment brouillon. C'est drôle, plein de candeur et de naturel et on a qu'une envie, au bout d'un moment, celle de défoncer la porte pour lui filer un coup de main; belle simplicité du scénario et limpidité de la mise en scène avec une caméra toujours à hauteur d'homme... pardon de gamin.