polly_magoo_PDVD_006

Polly Magoo (Dorothy McGowan, the mannequin of the movie, que l'on ne reverra jamais au cinoche) est un film comme seules les années 60 pouvaient en fournir : joyeusement foutraque, décousu, dont les plus grandes qualités, au final, viennent de ses apparentes faiblesses. Fi d'une narration logique (un prince d'un royaume imaginaire courtise un top modèle, Gosh, en toile de fond), William Klein fait feu de tout bois et traite dans une même assiette, le portrait -superficiel- d'une bien joulie donzelle, le reportage sur icelle d'une équipe-télé de bras cassés qui tentent de répondre à tout sauf à la question du titre (plus ou moins malgré eux, on s'en tape), les effets de mode, ou plus précisément de la Mode, la question de l'apparence, les doux rêves utopiques de jeunes filles en fleur, c'est monté en quinconce, on perd en route le point de mire du bidule et c'est ce qui finit par donner un certain charme à ce film patraque. On flirte avec Godard sans jamais arriver à la cheville du gars (mais bon le Jean-Luc expérimente également joyeusement à la même époque) et on finit par s'amuser de ce concept joyeusement bordélique. On croise dans le même package Sami Frey en prince amoureux transi pas plus crédible - mais plus amusant - qu'un prince Albert de pacotille, Jean Rochefort tout jeunot en producteur télé émerveillé par la belle, Philippe Noiret en interviewer fier de lui-même qui traîne sa nonchalance sur les plateaux télé, on a même droit en bonus track à une apparition de Jacques Martin et j'en passe, sans parler des petites animations de Topor qui ont dû faire la joie de Terry Gilliam. C'est pas le film le plus abouti que j'ai vu de ma vie (hum), mais il respire une liberté de ton et de thème qui font pas de mal vu la production polissée actuelle. Klein ose, s'embarrasse rarement d'une quelconque logique, peut-on vraiment l'en blâmer quelques quarante ans plus tard ? Un Ovni filmique qui donne envie de découvrir le travail du type - ça tombe bien la collection Criterion Ellipse vient de sortir un coffret de trois films (les gars, si vous cherchez un secrétaire, je suis pour)

polly_magoo_PDVD_00518