hoax_2007_1

Pauvre Lasse Hallström qui depuis Ma Vie de Chien a oublié qu'un réalisateur pouvait faire des films personnels. Cette aventure américaine n'aura jamais été vraiment porteuse de belle réussite. The Hoax est tout de même, au bout du compte, gentillet, se laisse regarder quoi, tant l'histoire réelle dont le film est adapté dépasse la réalité: un écrivain sur la touche décide de se faire passer pour le biographe d'Howard Hugues; plus la boulette est grosse, plus le culot est monstre et plus son histoire devient crédible aux yeux des célèbres éditeurs McGraw-Hill et même du magazine Time. Richard Gere (presque bien, je vous jure) qui se met dans la peau de Hugues, finit non seulement par s'y perdre (il s'invente des délires d'enlèvements paranoïaques) mais a également une fâcheuse tendance à ne plus savoir où s'arrête la frontière entre les mensonges et la vérité dans sa vie privée (bah cela dit une petite sauterie avec Julie Delpy, c'est tentant). La réalisation et la mise en scène, à défaut d'être complexes et d'échapper à la superficialité, parviennent malgré tout à tenir en haleine, ce qui est déjà mieux que rien. On souhaite tout de même un jour à Hallström d'être expulsé des Etats-Unis pour qu'il retourne en Suède et retrouve le charme de ses débuts.

The_Hoax_04