gomaster_iwGrosse déception que ce film minimaliste alors que les précédentes oeuvres de Zhuangzhuang Tian possédaient  un réel charme. Cette histoire d'un joueur de Go chinois exilé au Japon (et pendant les années 30 et 40 c'est po évident) est d'un ennui assez consternant d'autant que certaines ellipses rendent parfois le film difficile à suivre. Les parties de Go sont aussi passionnantes qu'une partie de Curling jouée sur de la terre battue, les problèmes de conscience et de foi du héros envers cette secte qu'il suit vaille que vaille demeurent souvent d'un flou total, bref on s'ennuie ferme et ce n'est pas ces micro-mouvements de caméra qui font changer les choses. J'en baille encore. Un conseil, donc, don't go (Arf, arf, arf...) [Et oui le Shang et le Gols sont remontés à bloc et gonflés comme des pendules après ces dix jours chinois ensemble d'une haute intensité technique - retour au blog, terrain de jeu à distance!]