almost_famousCameron Crowe m'est sympathique a priori, puisqu'il est l'auteur d'un très beau livre d'entretiens avec le regretté Billy Wilder, dans lequel on sent l'élève absolument fasciné par le maître, jusqu'à lui servir pratiquement de nounou sur ses derniers jours. Almost Famous m'est donc également sympathique a priori. Et j'ai bien raison, puisque Almost Famous est un film sympathique. Je ne suis pas sûr que ce soit la qualité principale visée par un film, mais le fait est.

Scénario doux-amer et rigolo, réalisation honnête, acteurs charmants, tout y est pour faire de ce film un moment totalement oubliable et léger comme une plume. On est certes en droit d'attendre un peu plus du cinéma, mais ma foi ça passe. Crowe reconstitue le monde du rock'n roll des années 70, époque où Simon & Garfunkel faisaient rêver les filles, où Bowie n'avait pas encore mis ses pantalons-sacs, où "Stairway to Heaven" éta69197525_ph3it la référence, où les gars de Deep Purple étaient jeunes. A travers le portrait d'un jeune critique de rock qui suit la tournée d'un groupe médiocre, il tente de retrouver ce qui faisait le sel de cette époque (en gros, sexe, drogue, irresponsabilité et prises de tête) tout en parlant de sa propre expérience, le récit étant en grande partie autobiographique. Bon, c'est réussi sans grande originalité, c'est amusant sans plus, c'est pas mal.almostfamous07

On a bien un peu l'impression d'être assez nettement en avance sur le scénario, et d'attendre Crowe à chaque tournant ; on a bien également le sentiment qu'on aurait pu se passer de ce tout petit film qui n'apporte pas grand chose. Mais bon, soyons indulgents, ça se suit gentiment, les clichés sont sûrement pas si loin de la réalité, et puis ça donne l'occasion de réécouter quelques vieux standards du "wock'n wollll". Dommage que Crowe n'ait pas dispensé à l'ensemble de son film la subtilité qu'il trouve avec le beau personnage de Frances McDormand, qui donne une réelle épaisseur à un personnage qui aurait pu être caricatural (la mère sourde aux beautés de Led Zeppelin). Tant pis, c'est sympathique.