afm_poster_small_1_Un petit polar hong-kongais qui n'a rien d'absolument extraordinaire ni de vraiment novateur - un flic infiltré pour démanteler un réseau de drogue, sa voisine droguée jusqu'à l'os - mais qui traite de façon plutôt frontale dans ce beau pays libéral qu'est la Chine de la drogue: sujet assez gonflé malgré tout et qui a provoqué quelques remous dans l'Empire du milieu, d'autant que la fin du film a l'audace de ne pas véritablement trancher de manière moralisatrice (je raconte po, sympa).

C'est un peu un Donnie Brasco (en moins bien tout de même) vu qu'entre le7protege02_1_ flic (Daniel Wu, petit jeune qui monte) et le patron du trafic de drogue (Andy Lau, toujours aussi inquiétant et royal) une certaine amitié commence à se nouer - faut dire que 7 ans en couverture, ça crée des liens. La première heure est un peu molle mais on a droit ensuite à une séquence assez hot et une petite scène d'action qui nous réveille - jolie cascade en hauteur et une main de flic qui tombe, on serre des dents pour lui...; on enchaîne avec un  peu de depaysement en partant en Thaïlande où s'organise la production de la drogue (de bien jolis champs ma foi). Parallèlement le flic tente de venir en aide à sa voisine (qui tente désespérement de se sortir de ses piquouses) et surtout de sa chtite fille vraiment adorable (si, si) - malheureusement l'ex-mari de la femme va refaire surface et tout partira en 7protege03_1_quéquette. Wu ira jusqu'au bout de sa mission, réservera une petite surprise de derrière les fagots à l'ex-mari (drogué, mac, et s'aidant de sa fille pour vendre de la drogue, ça faisait beaucoup) mais ne resoudra pas tous ses problèmes personnels pour autant: "Entre le vide intérieur et la drogue, quel est le mieux?" leitmotiv assez osé de ce film qui, s'il déçoit visuellement - un air de déjà vu quand même...- aborde un problème épineux en restant constamment sur le fil. Avec un peu plus d'ambition formelle, Yee devrait continuer à faire son petit bonhomme de chemin à Hong-Kong.