mongkok1_1_Un bon petit polar hong-Kongais (en attendant de voir le dernier opus du Yee, Protégé qui vient de sortir) qui après un départ sur les chapeaux de roues prend son temps pour suivre les déambulations d'un tueur, allié pour un temps avec une prostituée (la sympathique Cécilia Cheung, girl next door asiatique...), qui ont la particularité de venir tous les deux de Chine (du Wuhan) pour faire fortune dans cette "cité de l'encens" plus cauchemardesque que paradisiaque.

Yee, sur l'éternel thème du règlement de compte entre gangs et du jeu du chat et de la souris entre 3000 policiers et un tueur, prend son temps pour nous montrer la face cachée de cette ville fourmillante: prostituées à tous les étages, trafic de drogues dures, vente de Rolex à deux dollars; s'il n'arrive jamais à la hauteur d'un Johnnie To pour filmer Hong-Kong la nuit, il a l'audace pendant une grande partie du film de ne s'attacher qu'à ses personnages qui errent dans ce quartier surpeuplé: nos deux bons Wuhanais, pour avoir voulu se faire rapidement de la thune (pasque dans leur village c'est po la joie) apparaissent vite commeonenight_1_ pris dans un engrenage qui leur échappe. La prostituée rentrera chez elle le coeur en deuil en faisant une croix définitive sur H-K, quant à notre tueur, vendu par les siens, victime de bandes organisées, il finira sa course ensanglantée sous le tir de la police, dur retour à la réalité sur l'asphalte de Mongkok. Un peu tendre le Lai-Fu mais fier jusqu'au bout... La Chine aura bien sa revanche un jour, ce n'est qu'un début.

Quelques baisses d'intensité tout de même en milieu de film, avec des personnages de flics qui ont un air de déjà vu, mais l'ensemble passe la barre. Andy Lau dans "Protégé" devrait apporter un peu plus de peps, à suivre donc.