lc253_low_1_Une prostituée (Alice Braga, déjà vu dans la Cité de Dieu, gros gros potentiel physique), deux amis pour-la-vie-que-rien-ne-peut-séparer, le triangle amoureux de la mort, et vous allez rire, ils vont finir par se mettre sur la gueule pour elle. Moi je voulais me faire un petit film brésilien en hommage à mon pote Jérémie (Ah le Brésil c'est chaud, oui) et cette production de Walter Salles passe difficilement la barre - on préférera Métisse de Kassovitz, c'est dire. Certes, il y a des scènes forcément très chaudes mais on finit par regarder cela d'un oeil très moite, connaissant depuis le départ la façon dont tout cela va s'enchaîner. Si tu vas à Bahia, n'oublie pas ton petit chapeau, papapapa-parapapa, papapa-parapapa, au son du carilloca...