18406391La Vie Aquatique est rigolo. Non, vraiment, franchement, c'est rigolo : un ton décalé et abscons qui fait merveille, des dialogues tout en vides et en absurdités, des situations improbables et imaginatives, des acteurs très bons... Bill Murray nous sort son numéro habituel, qu'il fait très bien mais qui commence à lasser au bout de 456 rôles identiques ; Dafoe est parfait dans sa bêtise solennelle et naïve ; Winslet est très bien aussi, et Anjelica Huston très modeste et très classe. Bien, ça c'est fait.

Le seul souci, c'est que le film est18397562 déjà démodé. Qu'est-ce que vous voulez : on ne peut pas faire un objet aussi délicieusement fashion sans en payer plus ou moins les pots cassés. Et s'il y a bien une chose qui agace, c'est de s'apercevoir que derrière la caméra, il n'y a pas un cinéaste, mais un petit malin légèrement arriviste. Un truqueur, même talentueux comme l'est Anderson, reste un truqueur. On est donc prêt à se mettre à genoux pour lui extorquer un soupçon de sincérité, un micro-gramme de sensibilité, un chouille d'inspiration authentique. La Vie aquatique est donc un joli écrin totalement vide, habillé en roublard des belles chansons de Sigur Ros et de David Bowie, de décors astucieux, d'un réel savoir-faire dans la technique cinématographique, et d'une bonne tenue dans les couleurs et la photo. Alors que demander de plus ? Ben, rien, juste un peu de cinéma...