stagecoach_1_Un concentré d'humanité, dans une diligence, sur le chemin de la rédemption - avec Géronimo aux fesses devrais-je ajouter.

Comme le dit le Docteur Boone, "comme nous serons sûrement pas amenés à nous revoir, je vais boire à votre santé" - ce qui ne porte pas chance au représentant en whisky qui se prend une fléche en plein poitrine - et viser un type du haut d'une colline dans une diligence à pleine vitesse moi je dis "chapeau les gars", dommage que les indiens Stagecoach_3_1_ne participent plus aux J.O.

Franchement, quelle belle idée de mêler dans un carosse pourrave une ancienne prostituée, un repris de justice -le Kid John Wayne, 15 ans et demi (ok il en avait déjà 32 à l'époque mais comme je l'ai toujours connu vieux, cela peut s'expliquer)-, un alcoolo, une femme enceinte qui cache super bien son jeu, un banquier qui s'est barré avec la caisse, un pilier de tripot et donc ce pauvre représentant. Si on sait qu'ils essaient plus au moins de fuir quelque chose, on ne sait jamais vraiment ce qu'ils vont trouver au bout de la route et la pression du Géronimo permet de faire planer une ombre constante sur le film.

09s04i04_1_Deux trois plans d'ensemble sur les paysages du grand ouest suffisent à Ford pour nous montrer ses petites fourmis humaines perdues dans l'immensité, mais quels plans fusil ! Quant à l'arrivée in extremis de la cavalerie, pile-poil avant qu'un véritable drame "explose", elle résume à elle seule l'esprit de cette terre où, "mythologiquement" tout est toujours possible - la fuite du Kid avec sa douce sous les yeux bienveillants du shérif apporte un happy-end pas vraiment moral à l'ensemble, mais il s'agit bien d'un dénouement des plus inattendus et presque inespéré... Et comme on peut tout pardonner à John Wayne... Tout les plans sont réglés comme des pendules, il y a dans ce film un enchaînement des plans qui laisse une fois de plus pantois l'amateur de cinéma - et je ne parle pas du zoom à moitié flou pour introduire John Wayne ou des plans pris sur le toit de la diligence quand elle traverse la rivière qui nous font serrer des dents pour le caméraman.

Plus classique, tu meurs.