qu_27elle_20etait_20verte_20ma_20vallee_1_Vainqueur de l'Oscar du meilleur film contre Citizen Kane en 1941, le film de Ford apparaît un peu pâle en comparaison dans la forme même si le fond reste solide.

Voilà Germinal transplanté au Pays de Galles et le moins qu'on puisse dire c'est que dans ce film pour 35 mauvaises nouvelles il y en a po une de bonne... La famille Morgan - 6 fils, une fille- morflent méchhowgreen1_1_ament, ils seraient dans Lost, ils seraient même déjà tous morts tant ils ont pas de bol. Longue litanie d'accidents dans les mines, de grêves qui n'en finissent point, de chômage, de départs forcés en Amérique, de mariages ratés, de chute dans l'eau glacé... Sans parler du sale esprit des lieux avec les commérages des vieilles tordues du coin (La fille Morgan et le Pasteur, ben tiens si j'te l'dis), les difficultés du jeune garçon à l'école avec son prof et ses camarades qui ne le respectent point (pas facile d'être fils d'ouvrier là-bas dis donc), ou enfin la mine qui est super salissante quand même. Bref, c'est pas la fête du slip et pourtant le Gallois est bon vivant et passe sa vie à chanter et à faire la fête (m'étonne pas qu'il gagne jamais une compèt).

images_73_Oui bon que dire d'autre... J'avoue que le film ne m'a pas transcendé au final. Grâce à Dieu, il y a LA SUBLIME Maureen O'Hara qui, à 21 ans, vous ferait presque allumer un cierge... Destinée terrible que la sienne dans le film - se marier avec l'homme qu'elle aime po, alors que le pasteur donc, Walter Pidgeon, est super hot - et chacun des regards enamourés qu'elle porte sur lui vous donne envie de la serrer dans vos bras - c'est pas possible c'est du ciné, je sais, me prenez pas pour un con non plus... Je préfère dans la même veine sociale Les Raisins de la Colère, beaucoup plus lyrique et musclé que cette vallée un peu sombre et triste. Mais je reste ouvert.