87_lily2_1_Bon soyons franc, ce film sur les difficultés de l'adolescence est vraiment plan-plan. Ca ressemble plus à un film d'ados version fans de Patrick Bruel (Mais qui a le droit, qui a le droit... Désolé) qu'à une version nippone de Mes petites amoureuses. Grosso Modo, si on enlève le côté "fan de" et les messages e-mail, ce sont bien les mêmes tourments: les premières amours contrariées, les bagarres à l'école, les grands moments de solitude... Mais bon, on ne peut pas dire que Shunji Iwai fasse dans la dentelle; il a plutôt tendance à nous entrainer sur une pente fleur bleue très édulcorée, malgré une scène de viol, un suicide et un meurtre tout ça dans le milieu ado... Ah oui tout de même vous allez me dire! Mouais, bon, tout cela est fait avec si peu de profondeur qu'on a du mal à vraiment accrocher à l'histoire et aux personnages. Je dis pas, si vous venez de redoubler votre 5ème, qu'une fille de 14 ans super belle vous tire la langue et que vos parents sont super lourds, alors oui, vous avez peut-être des chances psychologiquement de vous laisser emporter... si vous êtes japonais aussi en plus... Sinon pfffft, cela ne pèse pas lourd dans la balance. Pas monté dans le train, moi... (chou-chou, train? oui bof....) [3ème film où je mets pratiquement la même photo cette semaine... je dois avoir besoin de vert... ça tombe bien, je pars à Hong-Kong...]