haxan4_1_Très sympathique cette version muette de l'histoire des sorcières à travers les âges, beaucoup moins prude que les productions américaines récentes, à se demander où l'on doit situer l'axe du mal.

Christensen nous convie à une illustration des différentes representations du diable, sous forme de gravure mais aussi de séquences qu'il met en scène. De bons vieux diables bien poilus qui font passer Michel Fugain pour un bouffon, des moines super pervers qui prennent plaisir à torturer de vieilles sorcières toutes bossues ou de jeunes vierges. L'Inquisition c'était avant le féminisme (pour ceux qui sont pas bons en histoire) et l'hystérie vient du mot "utérus" (pour ceux qui ont séché les cours de latin).

Bien aimé le passage sur les outils de tortures qui prouvent bien toute l'ingéniosité de l'être humain (mention spéciale pour l'écrase ongle et le collier à piques), ainsi que les scènes d'hystérie collective dans les couvents qui tenteraient à démontrer, comme le rappelle le narrateur, que la vie dans ses endroits humides et renfermés, c'était quand même pas top. On apprend aussi qu'au Moyen-Age, il ne faisait pas bon croiser unhaxan2_1_ homme complétement saoul: s'il croisait une vieille, il pouvait l'accuser de lui avoir ensorcelé les jambes (La Suntori, au pilori!). Bref, l'esthétique général du film reste assez plaisante, de l'intérieur de la maison d'une vieille femme qui prépare des potions magiques aux scènes de Bacchanales endiablées où les sorcières se font oindre et embrassent les fesses du Démon... Sans parler d'une superbe course de balais volants qui mettrait minable Harry Potter. Si l'imagerie de ces Diables à têtes d'animaux reste assez crédible, l'auteur parvenant ainsi à recréer une certaine atmosphère, le film baisse un peu d'intensité par moment, certaines séquences ayant tendance à tirer en longueur (Comment Paulette, jeune vierge qui en touchant un moine lui a mis le feu et l'a rendu tout chose, va-t-elle réussir à sortir de prison? En couchant avec un autre moine? En donnant le secret de l'eau qui se transforme en tonnerre? En avouant vouloir voter Sarkozy? Eh, ça va...). Gros travail en tout cas de restauration de la part de Criterion avec une excellente bande sonore et des images teintées, en respect avec la version originale. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les sorcières...