b0000amkfq.08.lzzzzzzz_1_Un film noir avec une fin de science-fiction c'est pas commun, certes.

Ca commence de façon éblouissante: la caméra suit la course de jambes nues sur l'asphalte noir, une jeune femme en imper cherche désesperément à stopper une voiture, un bolide de sport stoppe furieusement, un barrage de police est dressé pour rechercher une femme qui s'est enfuie d'un hôpital psychiatrique... Elle a du bol, elle est tombée sur Mike Hammer -en plus, il n'a pas la moustache- il perce le barrage en la faisant passer pour sa femme.

Elle sera tout de même tuée et Mike Hammer enquêtera pour savoir quel secret elle cachait !!(Vous voyez pas le rapport avec Les Akissme_1_venturiers de l'Arche perdue ? Normal. Et pourtant.) On a droit à toute une pleïade de fausses pistes, Mike Hammer tombe les pépettes en un tour de main (la première scène du baiser ci-contre est diablement sexy), stoppe les méchants en deux secondes avec un truc qu'on ne voit jamais et se fait tirer dessus mais s'en sort toujours, son ami garagiste meurt écrasé sous une voiture, victime de ces gens dont on ne voit que les chaussures et les pantalons noirs, la police est aussi de la partie et a l'air super inquiète..., c'est un polar quoi. De très bonne facture d'ailleurs, même si le rythme du début retombe peu à peu. Quant à ce que Mike est censé découvrir, ce ne serait po gentil de le dévoiler même si la vérité (les qualités du film) est ailleurs.