Alors que le sublibow_1_me Locataires qui frôlait la perfection fonctionnait sur presque rien pourquoi dans l'Arc presque rien ne fonctionne? L'histoire de ce vieil homme sur son bateau qui veut épouser  la jeune fille qu'il a repêché (rires) le jour de ses 17 ans tourne à vide. C'est super drôle de voir qu'il chasse les divers prétendants de la fille à coup de flèches (c'est ce qu'on appelle dans le cinéma moderne un anti-éros) (re-rires) mais le film semble avoir été piqué par un chickungunya: les plans s'enchaînent de plus en plus mal et ohwal_1_n tombe peu à peu dans une  léthargie profonde... Alors oui, l'actrice est très cinégénique, elle est très jolies avec ses rubans de toutes les couleurs quand elle fait de la balançoire (on savait depuis Chunhyang de Im Kwon Taek que le Coréen aime filmer la jeune fille sur balançoire)... Mais voilà... Kim Ki-duk semble s'être pris au propre piège de sa prétendue poésie quasi-muette un peu comme le vieil homme qui, à la fin, tente de se pendre avec le noeud coulant attaché à son propre bateau. C'est bien gentil de vouloir faire 2 films par an mais parfois faut savoir laisser un peu de mou. (je reste quand même un grand fan du Kim cela dit)