68m_1_images_1_Après le film de sabre et le film de secrétaire, un -petit- film noir de Kazan réalisé juste avant Un Tramway nommé Désir... on pourra préférer les films noirs de Dassin de la même époque (Night and the City, The naked City). L'histoire : Richard Widmark passe enfin des vacances avec sa femme (Barbara Bel Geddes - grand-mère Ewing - enfin jeune). Pas de bol, on lui téléphone et il a 48 h (24 de plus que Jack Bauer) pour trouver un type retrouvé assassiné... qui présente les symptômes de la peste. Sachant que ce dernier est mort d'une balle dans les poumons, on comprend que pour lui le sort s'acharne... (mourir des poumons finalement c'est pas un truc réservé aux fumeurs, ça rassure). C'est aussi un buddy movie car au debut R. Widmark ne peut pas sentir le commissaire, et à la fin ils sont potes... Le but du jeu donc c'est de retrouver les tueurs qui peuvent contaminer toute la ville.... comme dans Jack Bauer, ils croisent 2546 personnes, mais juste une vieille meurt, et à la fin personne ne se retrouve malade - faut dire qu'à chaque fois qu'ils croisent un gars, ils lui font une piqure, ce qui les ralentit vachement (soit dit en passant ils aurait pu filer le vaccin aux africains à l'époque mais là n'est pas le sujet - il faudra attendre The Constant Gardener pour que le scandale éclate). Le tueur et le méchant ne sont autre que... Jack Palance, dont c'est le tout premier film au ciné et qui est déjà tout maigre (la scène culte du film, c'est lorsqu'il parle avec un nain, grande idée de mise en scène mais pas facile à cadrer). Ca se laisse regarder même si on sait qu'à la fin (je dévoile rien) tout finira bien.